Derniers sujets
» Présentation des membres
par Jean-Marc Dim 29 Juin - 12:48

» Fruit Ninja sur playstation vita, accessible ou non
par Jean-Marc Dim 29 Juin - 12:31

» Raids of Nohosphere
par acreplume Mer 18 Juin - 11:36

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Partenaires

créer un forum

      


Mortal Kombat Deadly Alliance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mortal Kombat Deadly Alliance

Message  Sowilo le Lun 3 Oct - 13:53

Sortie : 2003
Genre : Combat
Support testé : Playstation2
Existe aussi sur : Xbox, Game Cube, Game Boy Advence
PEGI : 18 et +
L’accessibilité en résumé : Accessible aux non-voyants.

- L’accessibilité :

Le bilan global de ce jeu en terme de jouabilité à l’aveugle est très bon pour un jeu de combat 128 bits pourtant assez complet. Les menus ne font pas des kilomètres et les réglages se sauvegardes pour éviter d’y retourner à chaque fois. Une partie difficile sera justement de se créer seul une sauvegarde et un compte lors de la première utilisation, mais le forum est l’endroit où régler ce genre de petit contre temps.
L’intro, et les séquences de fin du mode arcade sont doublées en anglais uniquement, et hors du Konquest dont on reparlera, il n’y a rien de très utile à lire.

En combat, pas de soucis à signaler, pourvu qu’on maîtrise le concept de combat 3D avec déplacements latéraux, car l’IA en use couramment, et il est conseillé d’en faire autant bien sur. Les bruits de pas, d’envoie et de réception de coups ainsi que les voix permettent à qui y est un minimum habitué de se repérer. Les arènes sont fermées, et un bruit bien caractéristique signale une collision avec le bord de celle-ci. Ce qui passe à juste titre pour une mauvaise finition très douteuse nous simplifie la vie à nous. Ces barrières invisibles et à l’effet visuel comme sonore assez étrange masquent mal le peu d’envie des développeurs de gérer les contacts avec le décor, mais ça nous ira. Aucun problème donc !
Pour finir, le système de déverrouillage du contenu bloqué du jeu en l’achetant via la Krypte avec l’argent cumulé dans le jeu, permet avec un minimum d’explication à un joueur non voyant d’avancer seul. Ca serait dommage de ne pas en profiter.
Le mode Konquest, lui, demande de rentrer des séries de touches pour apprendre les combos de chaque personnage, avec une trame vaguement scénaristique via des blocs de textes, pas franchement convaincants.

- Le jeu :

Après la tentative très mitigée de MK4, la saga Mortal Kombat tente avec cet épisode une petite révolution interne en passant à la 3D complète, avec le gameplay qui correspond. Scénaristique ment, ce franchissement d’étape est symbolisé par la disparition brutale de Shao Kahn et de Lyu Cang, tous deux assassinés par l’alliance Shang Tsung/Quan Chi, nouvellement évadés de leur prison dimensionnelle. Rayden ce doit de réagir, surtout que les deux énergumènes projettent maintenant de ressusciter l’armée zombi du roi Dragon, rien que ça. Une fois de plus, à chaque personnage ces motivations, mais que Mortal Kombat commence !

En combat, les habitués aux anciens épisodes devront s’adapter à pas mal de changements. Les directions servent maintenant à se déplacer aussi bien en avant et en arrière qu’en profondeur. Carré et triangle contrôlent les poings, et croix et rond les pieds. A cela s’ajoute une touche de prise, de changement de style (on y reviendra), et de capacité spéciale, sans oublié l’habituelle position de garde. Chaque personnage dispose comme toujours de leurs fameux coups spéciaux, parfois mythiques, qui sortent toujours assez facilement en comparaison avec d’autres jeux plus techniques. En fin de combat, l’étape finish him/her est toujours là, le moment propice pour effectuer votre manip de fatality pour achever l’adversaire de la manière la plus gore qui soit. Ces finish sont très peu nombreux malheureusement, mais sont bien plus facile à exécuter que sur les premiers opus.
Mais comme on l’a déjà entre vue, le changement majeur vient des styles de combats. Chaque personnage dispose de 3 panoplies de coups différentes, entre lesquelles on circule avec L1 n’importe quand. Et cerise sur le gâteau, le troisième style utilise une arme blanche, pour plus de dégâts, une plus longue portée, plus de sang, mais moins de protection. On aura donc droit a de furieux duels armés, avec les gling gling des chocs. Slashc ! « Ah, touché. »

Puisqu’on en parle, l’hyper-violance bien connue de la série est toujours là, autant granguignolesque que d’habitude, et s’accompagnant de toute sorte de trouvailles glauques au possibles. Les blessures infligées restent visibles sur les combattants, et même audible lorsqu’elles sont source d’écoulements de sang. En fin de combat, on a souvent droit à une ambiance sonore bien dégueulace du coup. Et je ne vous parle même pas de la tête que peut avoir le gagnant lors de sa pose de victoire, pour peu qu’il ait gagné de justesse.

En début de partie, la moitié des personnages seulement est disponible, l’autre sera à débloquée dans La Krypte, endroit à l’ambiance chaleureuse où vous échangez vos récompenses de victoire contre des bonus innombrables, pour la majeure partie complètements inutiles.

MK s’offre une deuxième vie à partir de cet épisode, car même s’il ne retrouvera pas sa stature des tout débuts, ce jeu et les suivants sont très très honnêtes et ont su retrouver leur public, avec leur prise en main bourrine, lourdingue, mais simple et bien dosée, et l’univers si particulier de la série. Les suivants seront moins accessibles par contre.

Sowilo
Admin

Messages : 91

Voir le profil de l'utilisateur http://sowilo.unblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum