Derniers sujets
» Présentation des membres
par Jean-Marc Dim 29 Juin - 12:48

» Fruit Ninja sur playstation vita, accessible ou non
par Jean-Marc Dim 29 Juin - 12:31

» Raids of Nohosphere
par acreplume Mer 18 Juin - 11:36

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Partenaires

créer un forum

      


Wing Commander 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Wing Commander 4

Message  Sowilo le Mar 22 Nov - 21:46

Sortie : 1998
Genre : Simulation de combat spatial
Support testé : Playstation
Existe aussi sur : PC
PEGI : ????
Résumé de l’accessibilité : Très mal voyant uniquement.

Accessibilité

Avec des problèmes visuels, les jeux incluant du tir posent habituellement des problèmes, ce qui semble logique. Dans le cas de Wing Commander 4 (et dans une légère moindre mesure de Wing Commander 3 également), les choses sont concrètement jouable pour un très malvoyant, et je vais tenter d’expliquer pourqoi afin que vous puissiez vous y reconnaître, ou pas.
Premièrement, étant donné que nous avons à faire à un univers de science fiction, nous pilotons dans l’espace, qui a pour lui l’avantage d’être noir. Ainsi chaque élément sera quoi qu’il advienne en clair sur fond sombre. En suite et surtout, l’interface des vaisseaux nous aident agréablement. En clair, un indicateur se promène constamment sur la bordure de l’écran, indiquant la direction dans laquelle se trouve la cible actuellement sélectionnée. Je ne sais comment décrire la taille de l’indicateur en question, qui est pour moi bien visible. Ca n’est pas un petit voyant, c’est un symbole d’assez bonne taille, qui n’est absent que si rien n’est verrouillé sur le radar ou si la cible est actuellement visible à l’écran. A ce moment, la cible est alors entourée d’un carré rouge si c’est un ennemi ou bleu pour un ami, avec quelques variantes pour des cas particuliers. A noter qu’à défaut d’arriver à lire le nom de la cible sur l’interface, la couleur est aussi visible sur l’écran radar. Même pour une cible de petite taille et éloigné, le carré à une bonne taille minimale. De plus, vous avez forcément plus de temps pour repérer les petites cibles puisqu’avec la distance elles se déplacent moins vite sur l’écran qu’un vaisseau tout proche et en plaine manœuvre pour vous avoir dans son viseur. Tout ceci me semble les seuls critères à étudiez pour voir si vous pouvez vous en sortir visuellement. La technologie de l’époque ne proposait pas de jeu d’ombre ou de reflets particuliers, donc chaque élément est repérable de la même manière sans trop de surprises.
Le jeu peut être mis dans un niveau de difficulté tellement bas qu’il en devient risible pour tout joueur lambda, mais cela nous permet à nous de prendre tout notre temps. On peut carrément se rendre invincible sans code secret. De plus, une bonne partie des missions se fait avec un, voir plusieurs alliés actifs dirigés par la machine, qui participeront également au nettoyage des ennemis. Pas d’illusion tout de même, le jeu ne se fait pas tout seul et il vous faudra de temps en temps obligatoirement abattre vous-même des ennemis, ou effectuer d’autre actions pour remplir les missions, mais quand on n’est pas pressé par la mort déjà... Et a partir du moment où vous vous en êtes sorti avec le repérage des premiers ennemis, aucune situation particulière ne sera visuellement fatale je pense.

En dehors des phases en vaisseaux, les menus sur console sont bien simplifiés et même en farfouillant vous trouverez vite l’endroit de la prochaine conversation, et apprendrez relativement facilement à choisir le strict minimum d’options. Les caractères sont en clair sur noir, mais peuvent parfois être assez petit et d’une police que je ne trouve pas évidente. Mais c’est surmontable, même sans lire.

Le jeu

La saga des Wing Commander, aujourd’hui complètement éteinte, voir même en phase d’oublie à part dans le cœur de certains nostalgiques, a pourtant pas mal marqué l’évolution technologique des jeux vidéos. Sa particularité première pour l’époque est d’inclure très largement des scène filmés avec de vrais acteurs, donnant ainsi au jeu un vrai côté film interactif. Pour accentuer encore cet aspect volontairement hollywoodien, on retrouve notamment au casting Marc Amill, l’acteur de Luke Skywalker de Star Wars dans le rôle principal. Dans ce quatrième opus, je ne saurais dire la durée totale de vidéos disponibles, mais il y a très largement de quoi faire un film.
Même si l’on n'a pas joué aux 3 premiers jeux, le scénario de celui-ci reste pleinement profitable, les quelques évocations d’anciens évènements étant toujours claires.
Pour résumer et vous mettre dans l’ambiance, la confédération est au lendemain d’une interminable guerre contre les kilratis, une race aux aspects félins qu’ils ont finalement maîtrisés grâce entre autre aux actions héroïques du colonel Christopher Blair, vous-même bien sûr. Mais alors que ce dernier à gagné le respect même des Kilratis qui l’ont surnommé Cœur de Tigre, il s’est retiré des années durent dans le civil pour devenir fermier. C’est bien entendu sans compté sur son ancien collègue surnommé Maniac, un pilote casse cou, qui est envoyé par ses anciens supérieurs pour le tirer de sa retraite alors que les actes de pirateries se multiplient au saint même de la confédération, montrant l’aube d’une éventuelle guerre interne dont les auteurs restent inconnus.
Ce point de départ pas très original pour de la science fiction débouche tout de même sur un scénario qui, s’il n’est pas absolument inoubliable, offre quelques bons rebondissements et tient sans problème le joueur en allène jusqu’au bout. Nous aurons même le droit d’effectuer certains choix pendant les dialogues, qui auront plus ou moins de répercutions sur des dialogues futurs, mais aussi parfois sur vos prochaines missions. Cet aspect me semble un peu moins immersif que dans l’épisode précédent, même si plusieurs vrais passages alternatifs existent, mais c’est au profit d’une histoire et d’une mise en scène bien plus poussées.

Même si on passe plusieurs agréables heures à regarder le jeu, tout ceci n’a pour but que de nous lancer aux commandes de notre chasseur pour effectuer une trentaine de missions.
En vol, l’espace est diablement plat, vide et pleins de vaisseaux qui affichent des textures grossières comme c’est pas permis dès qu’on s’en rapproche un peu trop. Ca tranche assez avec les cinématiques en vrai film, mais bon, nous, ça nous dérange moins, et toc ! Et c’est bien cette simplicité graphique qui nous le rend jouable. La bande son, pourtant d’époque également, nous immerge fabuleusement bien dans l’action. Les tirs fusent et on repèrera bien vite qui fait quel bruit en tirant. Les pilotes ennemis vous envoient par radio des doux poèmes vous promettant amour et joie auxquels vous pouvez répliquer à loisir. Ca ne sert à rien, mais avouez qu’une bonne série d’insultes avant de se tirer dessus, ça motive. Vos alliés eux, exprimeront régulièrement leur joie d’avoir vaincu où leur inquiétude fasse à leur niveau de vie qui baisse un peu trop. Vous pouvez également leur donner quelques ordre basiques mais ces commandes restent un peu complexes à la manettes, et ne servent finalement quasiment jamais en mode facile, à part l’autorisation d’ouvrir le feu qui dispose d’un raccourci.

Wing Commander 4, en résumé, c’est un jeu incroyablement immersif dans un sens moderne du terme, reposant pourtant sur un système de jeu exploité à son maximum mais qui montrait un peu ces limites en terme de possibilités. Pour nous qui sommes souvent à la recherche d’épuration visuelle, c’est un sacré avantage.
Je ne sais comment déterminer qui peut ou ne peut pas s’en sortir, et l’essayer n’est pas chose facile étant donné l’age du titre et sa rareté sous le format Playstation, qui a pourtant pour lui d’abolir la souris. J’espère que le descriptif aura pu vous éclairer. En tout cas, même aujourd’hui, le jeu reste une très bonne expérience, surtout avec un bon système sonore car la Play

Sowilo
Admin

Messages : 91

Voir le profil de l'utilisateur http://sowilo.unblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum