Derniers sujets
» Présentation des membres
par Jean-Marc Dim 29 Juin - 12:48

» Fruit Ninja sur playstation vita, accessible ou non
par Jean-Marc Dim 29 Juin - 12:31

» Raids of Nohosphere
par acreplume Mer 18 Juin - 11:36

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Partenaires

créer un forum

      


Star Gladiator

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Star Gladiator

Message  Sowilo le Ven 11 Nov - 17:20

Sortie : 1996
Genre : Combat
Support testé : Playstation
PEGI : 12+
Résumé de l’accessibilité : Accessible aux non voyants.

Accessibilité

Dans son classissisme débordant, ce jeu est tout à fait accessible. Pour s’en sortir il suffit de savoir jouer a un jeu de combat 3D lambda. Le contenu est mêgre, mais au moins sans mauvaise surprise. En combat, les pas chassés utilisant la 3D risquent d’être difficile à entendre, mais ca n’est pas insurmontable, surtout à un bas niveau de difficulté. Petite vrai difficulté en revanche, les sortie de ring qui peuvent se faire meme sans attaque. Plus clairement, vous pouvez tomber hors de la zone si vous reculez trop, sans qu’on vous y pousse. Là, à part avec un peu d’habitude…
Les menus sont minimalistes, complètement gérables, d’une écriture nette et claire sur fond sombre ou gris.

Le jeu

Les duels au sabre laser de Star Wars ont marqué la science fiction, ça, ça n’est pas nouveau. Et là, on sent bien que chez Capcom, on a regrété de ne pas avoir la licence de monsieur Georges Lucas pour en faire un jeu de combat. Du coup, on s’est contenté de pomper honteusement l’idée et de broder autour pour assouvir sa soif de bruits de néons grillés et de flachs lumineux. Donc, voici Star Gladiator, un jeu de combat oublié dans l’histoire vidéo ludique, qui nous propose des duels façon Soul Calibur, enfin Soul Blade pour l’époque, mais à coups d’armes « plasmas », à défaut d’avoir pu les appeler lasers.
Au niveau des personnages, ils sont 9, plus l’incontournable boss qui a échoué au casting de Dark Vador. Parmis ces 9 bons hommes de l’espace, on trouve la bonne femme de l’espace pour la diversité, un robot de l’espace, un dinosore de l’espace, si si, un gros nounours bucherond de l’espace, un toréro de l’espace, et j’en passe. Bon, les notes d’humour ne sont pas totalement absentes du jeu, mais un second degré plus prononcé aurait pu aider à faire passer ce manque de vrai univers crédible. Surtout que 10 personnages, plus 2 autres cachés mais anegdotiques, c’est peu.
Heureusement en combat, ce qui est quand même le cœur du propos, les choses s’améliorent. Les débutants devraient apprécier ce rythme global plus lent que le proche cousin Soul Blade, et ces enchainements simplicimes qui sortent tout seuls, ou presque. Le rythme est en partie due à un léger temps de lattance entre l’appuie et l’action à l’écran, un peu façon Tekken pour les connaîsseurs, en moins prononcé.
Un bouton de coups verticaux, un de coups horizontaux, un pour les coups de pieds, la garde, et c’est parti. Super attaque, parade puis gros combots seront vite accessibles et mémorisables. La palette de coups de chaque combattant est plutôt étoffé et réserve quelques surprises simpatiques à ceux qui fouilleront un peu pour dénicher les techniques cachées. C’est vraiment un point fort puisqu’il arrive ainsi que, par accident, on sorte des actions assez surprenantes, même si elles ne sont pas toujours redoutables. Les 8 niveaux de difficultés permettent d’aller du franchement risible au assez salé pour ceux qui auront vraiment envi d’en découdre. Malgré tout, les amateurs de technicités auront tôt fait de rigoler devant ce gameplay banal et sans finesse qui ne donne pas forcément envi de l’explorer à fond fasse à un ordinateur poussée au maximum.

La bande son suit la même ligne de conduite, à savoir bien mais pas plus. Chaque perso à sa voix, et les bourdonnements et autres entrechoquements électriques des armes sont mêmes différents d’un à l’autre, ce qui est assez pratique. Les bruits de pas ne sont vraiment pas au top, et remplissent tout juste leur rôle pratique pour nous, mais ils ont le mérite d'être là. Encore même constat pour les musiques, d’un genre rock de l’espace un peu trop molasson pour aider à donner de l’enthousiasme aux combats. Petits plus, en passant le CD du jeu sur votre chaine, à partir de la piste 2 vous pourrez écouter toutes les musiques comme à partir d’un CD audio. Bon, vu que vous ne tenez pas là l’album du siècle, ça peut tout au plus attirer votre attention une ou deux fois sur les meilleures pistes, pas plus.

Quant aux modes de jeu, on ne trouve que l’arcade qui se plie en deux temps, trois mouvements pour un habitué, et un mode groupe battle classique et anegdotique, en plus des inévitables duels à 2 joueurs et de l’entrainement.

Star Gladiator n’invente absolument rien, et se paye un contenu franchement mégrichon même pour l’époque. Heureusement, le système de combat reste correct et très abordable pour les débuttants de la baston 3D, qui ne seront pas encombrés de tas d’options et de modes secondaires. Avec cette copie acceptable mais trop moyenne, le jeu s’est vite fait oublié ce qui fait que le trouver aujourd’hui n’est pas franchement gagné d’avance, mais si vous le croisez vous saurez de quoi il s’agit.


Sowilo
Admin

Messages : 91

Voir le profil de l'utilisateur http://sowilo.unblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum